Nos 5 conseils pour des parents épuisés 😅

Nos 5 conseils pour des parents épuisés 😅

2 juin 2022 Non Par admin-oonau

Kit de survie pour des parents épuisés 📖

À la naissance de votre bébé, beaucoup de nouveaux défis se présenteront à vous : manque de sommeil, changement de votre rôle au sein de la famille, peur de ne pas bien faire les choses… Mais chaque nouvelle étape de la vie de votre enfant vous émerveillera et vous rendra fière. 

matelas bébé

Découvrez le matelas qui fait dormir les bébés !😴

Pourtant les deux premières années en tant que parents seront souvent les plus difficiles. On parle des 1000 premiers jours, une période qui s’écoule de la naissance de bébé jusqu’à ses deux ans environ. C’est une période clef pour le développement de l’enfant, sa santé, son bien-être et celui de ses parents. 

Les trois premiers mois de parents

Les trois premiers mois sont marqués par l’absence de rythme fixe de votre bébé. Les heures des repas ne sont pas fixes, et celles de sommeil non plus, ce qui va immerger les jeunes parents précipitamment dans la vie de parents. Ainsi, les débuts ne sont pas toujours de tout repos aussi bien physiquement que moralement. Bien sûr, tous ces chamboulements nous font vivre une grande dose d’émotions, dont le découragement, la frustration, le sentiment d’incompétence, les regrets et la tristesse mais aussi beaucoup de joie, de surprises, de dévouement et d’amour. 

Les parents épuisés
L’épuisement face au bébé qui pleure est souvent difficile à gérer

Les émotions du quotidien

C’est tout à fait normal de ressentir toutes ces émotions en tant que nouveaux parents, il ne faut pas culpabiliser. La dépression postpartum concerne d’ailleurs entre 15% et 30% des jeunes mères. Elle peut avoir une influence sur de nombreux aspects de votre vie, comme vos relations avec votre partenaire ou votre bébé. Différente du babyblues, la dépression postpartum est une maladie qui apparaît généralement l’année suivant la naissance de bébé.

Les risques de dépression chez les parents

On relie généralement cette dépression aux changements hormonaux causés par la grossesse mais aussi le stress ressenti dû à plusieurs facteurs comme l’angoisse de mal s’occuper de son enfant, les tensions dans le couple, la fatigue, l’isolement etc… De nombreux parents se sentent coupables d’éprouver des sentiments dépressifs alors qu’ils devraient, selon eux, être heureux. C’est pourtant le cas de beaucoup de parents et il n’y a pas de quoi culpabiliser.

C’est une maladie qui se soigne, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide. Le babyblues est différent et beaucoup plus répandu puisqu’il concerne 50% à 80% des femmes. C’est un état émotionnel passager qui se manifeste souvent dans les premiers mois après l’accouchement. 

Il est aussi tout à fait normal d’avoir besoin de temps pour se sentir bien dans son rôle de parent. Il faut parfois plusieurs mois pour créer un lien avec son bébé, être à l’aise avec son bébé dans les soins quotidiens, ou pour trouver un nouvel équilibre dans sa vie personnelle. Tous les moments partagés avec notre enfant nous permettront progressivement de construire une relation, de mieux le comprendre et de prendre confiance en nous.

Les ressentis des parents épuisés

Parfois on peut se sentir dépassé et se tromper alors il peut être utile de demander de l’aide auprès de ses proches et d’échanger des conseils. Vos proches seront aussi d’une grande aide pour prendre le relai de temps en temps afin de vous permettre de vous reposer,  de passer du temps pour vous mais également pour passer du temps avec votre conjoint car la vie de couple peut être difficile pendant les premiers mois.

Quand on se sent trop en difficulté dans sa nouvelle vie de parent, il ne faut pas hésiter à en parler et a demander de l’aide. On peut se tourner vers des professionnels de santé ou des spécialistes de la parentalité. 

Avant de perdre pied dans un épuisement parental, prenez soin de vous en suivant nos conseils pour se sentir mieux.

Ecoutez-vous vraiment 

Ne videz pas complètement votre réserve d’énergie et n’attendez pas d’être totalement à bout avant de vous arrêter. Prenez le temps de vous reposer,  planifiez des activités en solo ou en couple qui vous comblent et vous donnent de l’énergie afin d’être plus disponible, plus reposé et mieux en général.

Les parents à bout de nerfs
La fatigue et le stress guettent aussi bien les papas que les mamans.

Sortez de la compétition !

La parentalité est souvent perçue comme une compétition. Sans vous en rendre compte, vous avez peut-être tendance à vous comparer aux autres… Et particulièrement aux autres familles, comme par exemple celles que vous voyez sur les réseaux sociaux, là où tout est beau ! Arrêtez de viser la perfection et de vous comparer sans arrêt à ce que font les autres, car c’est normal  de se sentir dépassé et de se tromper. Tous les moments partagés avec notre enfant vous permettront progressivement de construire une relation, de mieux le comprendre et de prendre confiance en vous.

Visez le moment présent au lieu du moment parfait

Essayez de vivre le plus possible le moment présent au lieu de ressasser ce que vous auriez pu faire et de projeter tout ce que vous ferez plus tard. Vous poser trop de questions vous prendra de l’énergie inutilement et vous ne profitez de rien. Savourez les petits instants simples en famille c’est le plus important.